Trésors de la culture ibère

art espagne

Les ibères. Cela vous évoque quelque chose, n’est ce pas ? Ils habitaient sur la côte Est et la côte Sud de la péninsule Ibérique, durant le IIIe et VIe siècle avant J.C. On suppose que la culture ibérique est le produit de la fusion des peuples indigènes avec les Phéniciens, les Grecs et les Carthaginois. Bien des mystères et légendes planent encore sur cette population… Voici 7 trésors de la culture ibère qui vous donnerons envie d’en savoir plus !

7 trésors de la culture ibère

1. La dame d’Elche, reine des trésors de la culture Ibère.

Voici l’une des sculptures les plus connues au monde : La Dame d’Elche !
Personnellement, la première fois que j’ai vu cette magnifique sculpture j’en suis tombée amoureuse.
En effet, elle fait partie des trésors de la culture ibère datant du 5ème ou 4ème siècle avant J.C, fut découverte à La Alcudia en 1897 par un jeune fermier. Rapidement, ses traits énigmatiques l’on rendue célèbre.
Contrairement aux autres trésors de la culture ibère, je trouve que la dame d’Elche est beaucoup plus travaillé en ce qui est des détails.

dame d'elche


À ceci, s’ajoute une part de mystère. Elle était stratégiquement enterrée au centre d’une construction semi circulaire, les yeux fixés sur le sud est, vers deux rangs de pierre. 
Cependant, elle cumule une autre caractéristique dont l’utilité demeure inconnue : une cavité de 18 centimètres de diamètre sur 16 de profondeur. On suppose, que cet espace servait à déposer une offrande ou bien abritait les cendres de la défunte.

De plus, nous ne savons pas qui elle était réellement. Une déesse ? Une prêtresse ? Une noble dame ?
Ce qui est certain, c’est quelle est d’une beauté hypnotisante que vous pourrez admirer au Musée Archéologique National de Madrid.
Qu’en pensez-vous ? Qui était-elle à votre avis ? Réponse en commentaire !

tourisme espagne murcia

2. La Dame de Cerro de los Santos

C’est à Cerro de los Santos, qu’il a été trouvé en 1870, 500 statues de chevaliers, dames et prêtresses ibériques. En réalité, il s’agissait de statues votives que les malades laissaient dans le sanctuaire qui s’y trouvait. Parmi celles-ci, l’une s’est faîtes remarquer. Il s’agit de la Dame de Cerro de los Santos. Comme vous le constaterez, elle porte entre ses mains, une jarre, certainement, une offrance.
Conformément à son habit et ses bijoux, sa taille (1,30m) il serait question d’une dame de la haute société du IIIème siècle avant JC. Bien sûr, nous n’avons aucunes autres précisions sur son identité, si ce n’est qu’elle devait être malade. Elle avait certainement ordonné cet ex-voto afin d’être guérie.

En fin de compte, les autres sculptures ont été distribuées dans différents musées. Bien que la majorité se trouve au Musée archéologique national de Madrid.

trésors de la culture ibère

3.Dame de Guardamar

Vous êtes de passage dans la région d’Alicante ? Saviez vous qu’a Guardamar de Segura fut découvert sur le site de Cabezo Lucero, en 1987, la dame de Guardamar ? En réalité, elle est également connue sous le nom de « L’Autre Dame » car sa grande qualité a été « cachée » par la renommée de la célèbre Dame d’Elche.

Bien que sa façon soit moins raffinée que celle de la dame d’Elche, la dame de Guardamar est d’une grande importance archéologique. C’est grâce à elle que les archéologues ont compris que ces bustes de dames étaient des urnes funéraires.
Effectivement, cette sculpture datant du IVsiècle représente une défunte, et sa cavité en renfermait les cendre. Cependant, la tombe où le buste à été trouvé, était malheureusement en trop mauvais état pour que la dame de Guardamar soit identifiée.

En fin de compte, la seule chose que l’on sait sur la dame de Guardamar, c’est qu’il s’agissait d’une dame riche (ses vêtements, bijoux, diadème) et que vous pouvez aller l’admirer Museo Arqueológico de Guardamar

trésors de la culture ibère

4. La dame de Baza

Voici une représentation d’une noble dame du IVème siècle avant J.C découverte en 1971 à Baza. En effet, elle a été retrouvée dans une chambre souterraine pendant l’excavation de la nécropole ibérique de la colline du Sanctuaire de Baza. Par ailleurs, cette belle sculpture était en réalité, une urne funéraire dite « en forme de déesse mère. » Elle conserve encore quelques traces de polychromies, comme la dame d’Elche et de Guardamar. En raison de son état de conservation et du lieux où elle a été découverte, la Dame de Baza fait partie des trésors de la culture ibère. Elle a permis aux archéologues d’en savoir plus sur les rituels funéraires des ibères.
Quoi qu’il en soit, comme la majorité des autres trésors de la culture ibère présentés dans cet article, elle est conservée dans le Musée archéologique national de Madrid.

Elle est magnifique, n’est ce pas ?

passer sa retraite en espagne

5. La lionne de Baena

Conformément à ce que pense les archéologues, la lionne de Baena aurait une fonction funéraire. En raison de son attitude menaçante, il est supposé qu’elle surveillait le repos éternel d’un défunt. C’est une sorte de Sphinx version ibérique.
Ce trésor de la culture ibère date de la fin du VIe siècle avant J.C. Comme l’indique son nom, elle a été découverte à Baena, sur le le site archéologique de Cerro del Minguillar. Vous serez interpelé par ses courbes nettes, simples. La sculpture est exposée au Musée archéologique national d’Espagne de Madrid.

trésors de la culture ibère

6. La biche de Balazote et son originalité font d’elle un trésor de la culture ibère

À première vue, elle n’as pas grand chose d’une biche et serait un taureau androcéphale. C’est-à-dire un animal mythique avec un corps de taureau et une tête humaine.

À priori, elle avait autrefois des cornes sur les côtés de la tête et sous celles-ci, les oreilles. Sa fonction était de protéger le tombeau d’un défunt. Cependant, contrairement aux autres oeuvres ibérique, on note qu’elle à une influence orientale et grecque. C’est pour cela que certains conservateurs l’identifie à Aqueloo,une divinité grecque de nature fluviale.

ibérique espagne

7. Le taureau d’Osuna

Enfin, l’article termine en beauté avec cette sculpture d’un taureau couché. Les cornes sont absentes de la tête et ont certainement été brisées avec le temps.
En somme, ce taureau faisait partie d’un monument funéraire, dans lequel il avait une fonction de protection et avait une connotation de sacrifice. Vous pourrez admirer ce trésor de la culture ibère au Musée archéologique national de Madrid.

Merci de nous avoir lu !

J’espère que cet article vous donnera envie d’en découvrir plus sur la culture ibère.


Vous désirez acheter une propriété en Espagne ? Nous sommes les bonnes personnes pour vous aider dans votre projet !

Votre désir est de vivre en Espagne ? Vous vous posez plein de questions ? Nous vous invitons à rejoindre notre communauté francophone sur Facebook ! En effet, vous y rencontrerez une multitude d’informations et des personnes enchantées de vous aider !

Au travers de notre page Retraite en Espagne, nous vous conseillons, pour acheter une villa en Espagne, comme pour votre expatriation…Nous faisons de votre rêve quelque chose de concret !
Nous sommes chasseurs immobilier, et nous sommes le partenaire de confiance dans votre projet. Découvrez l’intégralité de notre prestation très complète en cliquant ici.

Nos secteurs : les régions d’Alicante, Murcie et Almeria,

Contactez nous à info@retraiteenespagne.com et faîtes nous part de votre projet !

TELECHARGER VOTRE GUIDE GRATUIT

La Retraite en Espagne


Hidden Content

Laisser un commentaire