Noël en Espagne : Les traditions les plus surprenantes

noel en Espagne

Noël en Espagne, est célébré de plusieurs façons, parfois très surprenantes ! D’origines anciennes, parfois sombres, quelques fois drôles, ces traditions font partie du patrimoine et de la culture Espagnole. Je suis Aleksey, chasseur immobilier pour Retraite en Espagne, et je pense qu’il est très important, si vous projetez de vous installer en Espagne, de connaître ces traditions espagnoles ! Bonne lecture !

Le père Noël Basque : l’Olentzero

L’origine de ce personnage plutôt amical, reste plutôt trouble. On pense qu’il est apparu avec les festivités préromaines associées au solstice d’hiver. D’apparence rustre, voir sale, fumant la pipe, l’Olentzero allait approvisionner en charbon les villageois vivant dans les montagnes isolées du Pays Basque-Navarre. Désormais, l’Olentzero délivre des cadeaux aux petits enfants de Pamplona jusqu’à Guipúzcoa.

Or, autrefois, on prétendait au XVIIe siècle, que l’Olentzero était en fait un personnage monstrueux qui s’introduisait chez les gens en passant par la cheminée, pour trancher la gorge des insomniaques. On le préfère distribuant des cadeaux. Définitivement.

Découvrez ma vidéo sur 7 traditions espagnoles !

Le caganer, plaisantin parfait pour un Noël en Espagne

Si vous êtes comme moi, du sud de la France, vous avez certainement souris. Le terme « caganer » voir « caguer« , signifie faire ses besoins. La Catalogne, a jugé très important de représenter un santon facétieux en train de… Déféquer. Vous trouverez le Caganer aussi à Valencia, il est vrai qu’il serait dommage de s’en priver. Le Caganer classique, est un paysan, portant un pantalon noir, une ceinture rouge, une chemise blanche ainsi qu’un bonnet appelée la barretina. Pas de quoi sauter au plafond, et puis, comme tout le monde est concerné, le Caganer se dérive en plusieurs personnages et personnalités.

Achetez votre Caganer ici !

Vous pourrez trouver vos héros de films et séries favoris en train de caganer, mais aussi des personnalités politiques, comme des peoples. Même le Pape, même Maître Yoda et M’bappé. Ce personnage, est censé apporté la fortune à ceux qui le place dans la crèche. En effet, en Espagne on dit « Muchas mierda » (« beaucoup de merde« ) ce qui signifie « beaucoup de fortune » (un vif encouragement à la cagade, amis du sud ?) Un humour à l’espagnol, qui rappelle à chacun, que bien que l’on soit important, connu, riche, nous allons tous au même endroit. Parenthèse scatophile close. Enfin, presque, vous verrez ensuite

noël en Espagne
Le santon Caganer se décline…

Les crèches vivantes de Beas

Vous verrez qu’en Espagne, les crèches apparaissent même dans les boutiques, dès décembre. Boulangerie, coiffeur, boutiques d’habits, d’électroménager, chaque commerce monte une crèche plus ou moins grande, parfois simple, quelques fois, très élaborées. Soit, vous verrez également des crèches monumentales, dans les mairies, sur les places du villages.

Notre article : Cuisine espagnole de Noël : Ma recette du Turron (Touron)

Chacune de ces crèches est un délice à regarder, déjà pour le travail minutieux, la créativité, mais aussi quelques anachronisme qui portent à sourire, voir parfois, des scènes un peu humoristique. Mais à Beas, en Andalousie, ce ne sont pas des santons mais bel et bien des personnes qui prennent place dans des décors. Adultes comme enfants, y participent.

noël en Espagne
La crèche vivante de Beas – Source huelvasinformacion.es

La messe en Gallego, à Mallorca

Comme vous le savez peut être, le Castillan est la langue officielle de l’Espagne mais on y rencontre plusieurs langues, dont le Gallego. À ce propos, j’ai écris un article sur les langues d’Espagne, que vous pouvez consulter en cliquant ici. Une des curiosités de Noël en Espagne, concerne une messe en Gallego (langue de Galicia), mais à Mallorca. On l’appelle le « Canto de la Siblia » et cette messe est reconnue comme patrimoine immatériel par l’UNESCO

Lire notre article : Noël en Espagne : Comment fête-t-on Noël en Espagne ?

Les Galiciens ont apporté une de leur coutume dans le sud de l’Espagne, nous allons en parler ensuite, il s’agit de l’Alpaldador. En effet, on suppose que le Tientapanzas est en fait, l’Alpaldador « importé » du nord de l’Espagne et « adapté » à l’Andalousie

Découvrez ma vidéo, dans la joie et la bonne humeur !

L’Apalpador

Voici un personnage ressemblant à l’Olentzero, dont la légende est vivante en Galice : il brûle du charbon de bois, vis dans la montagne, fume la pipe. On prétend qu’il venait avec son âne Lor, offrir des cadeaux : des châtaignes, pour ceux qui avaient faim, et du charbon, pour ceux qui avaient froid. On suppose que son existence remonterait à l’époque pré-romaine et était en relation avec rites du Solstice d’Hiver . Désormais, l’Alpalpador offre aux petits enfants des cadeaux.

noël en Espagne

L’une des traditions les plus étranges de Noël en Espagne

C’est certainement en Aragon et en Catalogne qu’existe l’une des traditions les plus étranges de Noël en Espagne. Appelé « La Tronca » ou le « Tio de Nadal« , le principe de cette tradition est simple : brûler une buche pour le solstice d’hiver. Comme vous l’imaginerez, les racines de ce rite sont anciennes, et il s’agissait d’un rituel dédié à la renaissance et aux souvenirs des ancêtres. Dans l’Alto Aragon, la buche est brulée le 25 décembre.

Noël en Espagne
Nous sommes Eduardo et Aleksey, vos chasseurs immobilier en Espagne. Cliquez ici pour découvrir notre service, écrivez nous à info@retraiteenespagne.com pour nous présenter votre projet

Lire : Journal d’une expatriée : «Tout ce que je veux pour Noël, c’est toi !» (Part I)

Jusqu’ici, tout vas bien, sauf que si nous nous dirigeons vers les régions orientales de Catalogne et Huesca, l’affaire prend une tournure … Distincte. La buche de bois est personnalisée, trouée (pour être remplie de bonbons et petits cadeaux), on la chouchoute, on la nourrie, on lui met une couverture. Certaines ont même un visage dessiné. Ces bonnes intentions commencent dès début décembre.
Et là, on en revient au Caganer. On frappe la buche « hacer cagar a la tronca » (soit littéralement, on fait chier la bûche, oui, c’est très intestinal). Bien entendu, les cadeaux tombent, et une fois soulagée, la buche termine au feu.

Pour plus de légendes d’Espagne, cliquez ici !

Merci pour votre lecture ! Nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année !

Votre désir est de vivre en Espagne ? Vous vous posez plein de questions ? Nous vous invitons à rejoindre notre communauté francophone sur Facebook ! En effet, vous y rencontrerez une multitude d’informations et des personnes enchantées de vous aider !

Au travers de notre page Retraite en Espagne, nous vous conseillons, pour acheter une villa en Espagne, comme pour votre expatriation…Nous faisons de votre rêve quelque chose de concret !
Nous sommes chasseurs immobilier, et nous sommes le partenaire de confiance dans votre projet.

Nos secteurs : les régions d’Alicante, Murcie et Almeria,

Contactez nous à info@retraiteenespagne.com et faîtes nous part de votre projet !

Pour plus de patrimoine et de découvertes, par ici ! Abonnez vous à notre canal youtube pour ne manquer aucune de nos nouveautés !
Pensez bien sûr à nous soutenir, en nous suivant sur les réseaux sociaux Nous publions quotidiennement de belles images de notre chère Espagne !

Hasta luego !
Aleksey et Eduardo de Retraite en Espagne.

TELECHARGER VOTRE GUIDE GRATUIT

La Retraite en Espagne


Hidden Content

Laisser un commentaire